Mon premier brassage tout grain – première partie

Le matériel de brassage coûte cher ! Tout le monde n’a pas envie de mettre des centaines (et encore moins des milliers) d’euros pour brasser sa bière. Pour un premier brassage, il serait dommage de dépenser trop d’argent pour se rendre compte plus tard que le brassage n’est pas fait pour soi.

Dans cet article je vais essayer de vous guider sur le brassage tout grain avec pas ou peu de matériel. Soyons clair, si vous ne cuisinez pas ou peu, et que vous avez le strict minimum pour cuisiner, alors il faudra certainement investir un peu ou emprunter du matériel à votre voisin/maman/papa… Presque tout le matériel nécessaire ici est disponible dans une cuisine.

Comme il s’agit d’un premier brassin il est préférable de faire une quantité raisonnable. En effet, si on souhaite faire 10 litres de bière, il faut un faitout capable de contenir cette quantité. À moins d’être cuisinier, une marmite standard peut rarement contenir plus de 10 litres. Quatre litres me semblent être une bonne quantité pour débuter. Quatre litres, c’est 12 bouteilles de 33 cl ou 16 bouteilles de 75 cl ou encore un peu plus de 6 bouteilles de 65 cl (type Fischer).

Le matériel

Quel matériel faut-il pour débuter ?

Les bouteilles

En premier lieu, il vous faudra des bouteilles vides. Comme il faut peu de matériel, je vous recommande d’acheter des bouteilles de bière re-capsulable – pleine tant qu’à faire – qu’il faudra boire préalablement. Les Fischers se trouvent facilement dans le commerces. Les bouteilles en verre d’un litre de limonade sont une bonne solution.

La cuve de fermentation

Il est possible de fermenter votre bière dans un seau de qualité alimentaire (seau de mayonnaise 5 litres, de choux-croûte, …) ou dans une bouteille 5 litres. Si vous vivez en ville (c’est mon cas) on a rarement accès à ce genre de produits. Dans ce cas l’achat d’un seau de fermentation semble être une obligation. Vous pouvez en trouver sur internet. Portez votre choix sur un seau de petite taille plus facile à stocker et à netoyer.

Si vous le fabriquez vous-même, il vous faudra un barboteur. Cela permet l’évacuation des gaz produits par la fermentation et empêche l’air extérieur de rentrer. De même que vous pour le seau de fermentation, vous pouvez en fabriquer un à l’aide d’un tube en plastique souple et d’un verre.

Certains choisissent ne pas fermer le seau complètement en posant le couvercle sans barboteur ou en posant une couverture. Attention, gare aux contaminations ! Le risque est certes faible mais il existe. Pour le prix, je pense qu’acheter un seau ou installer un barboteur est une meilleure idée.

La marmite

Lors de la fabrication de bière, il faut cuire deux fois : lors du brassage et lors de l’ébullition. Idéalement deux marmites seraient idéales. À minimum, il faudra une marmite et un récipient. Vous avez acheté un seau de fermentation résistant aux liquides chauds ? Alors vous avez déjà le récipient.

Pour la marmite un couscoussier est idéal. Une marmite avec panier vapeur tel que sur la photo est une bonne option. Une cocotte-minute, sinon, un gros faitout fera « tout ».

La filtration

La bière tout grain a besoin d’être filtrée. Pour cela, on utilise souvent un fonds filtrant. Les prix vont vous laisser songeur ! Dans notre cas, on utilisera le panier vapeur du couscoussier ou du cuiseur vapeur. Il est aussi possible d’utiliser une passoire à pâtes. Attention, la qualité de ce dernier est importante car le poids peut être assez important.

En plus de cela, on utilisera un torchon propre.

Les autres ustensiles

Il vous faudra :

  • un verre doseur ou un pinte
  • une spatule
  • un thermomètre de cuisine (électronique de préférence) précis à partir du gramme
  • un écumoire ou une petite passoire
  • une louche
  • un entonoire

Le matériel qu’il nous manquera

La liste suivante, détail le matériel que vous pouvez acheter mais dont vous pouvez vous passer

  • réfractomètre : permet de calculer le taux d’alcool
  • densimètre : idem, mais gâcherait trop d’alcool de votre bière

Les ingrédients

Pour cette première bière, nous allons réaliser une pale ale. Cette dernière offre deux avantages. Elle plaît à beaucoup de mondes (pas trop houblonnée). Mais surtout les levures permettent une fermentation dans un appartement chauffé à 20°C.

Pour la bière

Pour la bière nous avons besoin de malt d’orge, de houblon de levure et de sucre. Voici la liste détaillée avec les quantités

NomQuantitéPrix
Malt Pale800g3,70
Malt Munich100g2,60
Malt Cara Ruby100g2,60
Houblon Target3g3,60
Houblon East Kent Goldings
ou
Houblon Styrian Goldings
8g3,60
Levure fermentis S041 sachet1,84
Sucre blanc32 grammes
Total17,64

Mais c’est cher pour faire 4 litres de bière ?

En effet, c’est cher car on n’utilise pas la totalité des ingrédients. Le malt est vendu au kilogramme et le houblon en sachet de 100 grammes. On peut donc en achetant le triple de malt pale, faire 15 litres. 15 litres pour un peu plus de 25 euros c’est déjà plus raisonnable.

Dans notre cas, on achète du malt concassé. Ce dernier est plus cher (presque le double) et se conserve moins bien. Mais à moins d’investir dans un moulin il faut acheter le malt concassé.

Pour le nettoyage

Pour nettoyer le matériel, je vous recommande de commencer par une solution de grand-mère : un mélange de vinaigre blanc et de bicarbonate de soude alimentaire. Voici la recette :

1 litre d’eau chaude du robinet, 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude et 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc.

Dans le prochain chapitre, nous passerons à l’action ! Je vous détaillerai étape par étape comment réaliser votre première bière tout grain.

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *