Fabrication d’une bière sans alcool

Le weekend dernier, j’ai tenté la fabrication d’une bière sans alcool. Une bière sans alcool est une bière classique pour laquelle on retire tout ou une partie de l’alcool (en France c’est une bière avec moins de 1,5 % d’alcool).

Je suis parti d’une bière type pale ale fraîchement fermentée que j’ai fait chauffer à 80°C. À cette température l’alcool s’évapore. Durant environ une heure, j’ai vérifié et maintenu cette température.

D’une jolie couleur dorée, la bière a foncé. Mais aussi, elle a perdu des arômes. En effet, les arômes apportés par le houblon ajouté en fin d’ébullition ne supportent pas la chaleur.

Il est donc inutile de rajouter du houblon en fin d’ébullition si on souhaite dès-alcooliser la bière.

Mais alors, comment rajouter les arômes apportés par le houblon ?

De la même manière qu’après l’ébullition, il faut rajouter le houblon aromatique.

J’ai fait le choix (idiot) de le rajouter directement dans la marmite. C’est un très mauvais choix car je me suis retrouvé avec des dépôts de houblon dans mes bouteilles. Je vous recommande donc d’utiliser une chaussette à houblon ou un filtre afin d’éviter qu’il y ait des dépôts.

La prochaine fois, je testerai certainement les extraits de houblon Brewferm Hop Sensation. Avec cette technique il n’y a pas de dépôt puisque le houblon et sous forme d’extrait (en poudre je crois).

Aussi, j’ai rajouté un peu d’eau car le volume a baissé durant le processus. Je ne suis pas certain que cela soit bien. Je verrai à la dégustation.

Et pour la mise en bouteilles ? Il suffit de mettre le sucre comme avec une bière classique ?

Malheureusement non ! Les levures ne pas supportent pas 80°C. Elles sont donc mortes. Si on réembouteille immédiatement, la bière n’aura aucune bulle.

Il y’a donc deux options :

  • Rajouter des levures et du sucre puis embouteiller
  • Rajouter des bulles avec une méthode de carbonatation

C’est la première méthode que j’ai utilisée. Elle présente l’avantage d’être facile à faire avec le matériel classique de brassage. Mais elle possède plusieurs défauts. Premièrement, elle va rajouter des dépôts dans la bouteille que l’on ne pourra pas retirer. Je pense que cela peut être corrigé en dosant bien la levure. Personnellement, je préfère garantir les bulles et mettre plus de levure. Autre défaut, les levures vont créer de l’alcool. Certes cela sera moins de 0.5%.

Cette bière pleine de levure ne vous fait pas rêver ?

L’autre méthode est plus proche de celle de la fabrication d’un soda. Cela consiste à rajouter du CO2 dans la bière. Je testerai certainement plus tard en rempruntant une sodastream.

Rendez-vous dans quelques semaines pour le résultat !

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *